Immobilisation ? Mais c’est quoi ce mot ! On va appeler ça immos pour simplifier. Ne vous inquiétez pas, on vous dit tout sur les immos.

Toutes les entreprises achètent. Cela peut être des petites fournitures ou autres, en comptabilité, ce sont les charges. Mais elles peuvent aussi investir plus gros, ce sont souvent des immos.

 

1# C’est quoi ?

Les immos sont des investissements durables contribuant au développement de la production et de l’activité de l’entreprise. Elles ne sont pas destinées à la revente. Par exemple, l’achat de marchandise est une charge et non une immo contrairement à l’achat d’un matériel industriel. Les immos font parti du patrimoine de l’ entreprise.

 

2# On les retrouve où en compta ?

Les immos sont obligatoirement des actifs, on les retrouve à gauche du bilan comptable. Un actif comptable doit contribuer à développer l’entreprise et doit représenter un élément dont elle est propriétaire.

 

3# Comment les reconnaître ?

C’est le critère de durée d’utilisation qui est primordial pour définir une immo. Il faut savoir qu’elle ne doit pas se consommer dès le 1er usage. Mais aussi, leur valeur unitaire doit être supérieur à 500 euros HT (pour les immos non monétaires). En dessous, elles sont requalifiées en charges (classe 6).

4# Ça se comptabilise comment ?

Les immos se comptabilisent dans les comptes de la classe 2 en fonction de la catégorie dans laquelle elles appartiennent. Elles peuvent être :

-des immobilisations dites « incorporelles », c’est-à-dire qu’elles n’existent pas d’un point de vue physique (sans être monétaire). Ce sont par exemple des brevets, des logiciels, des sites web ou même un droit au bail. L’immo incorporelle se comptabilise au débit du compte 20 (à gauche du bilan) ;

-des immobilisations dites « corporelles », ce sont par exemple des véhicules, des équipements informatiques, du matériel… L’immo corporelle se comptabilise au débit du compte 21 ;

-ou des immobilisations dites « financières », ce sont des actifs monétaires, par exemple des prêts bancaires, des titres de participations… L’immo financière se comptabilise au débit des comptes 26 et 27.